Faut-il renancer à la moto ?

110 sur autoroute, 80 ailleurs, des radars, des lea et des bleus en embuscade…

Dépasser le plus petit dénominateur commun

110 km/h on the autoroute, 80 ailleurs, the radar partout, the Lea et des bleus en embuscade… faut-il que je renonce à la moto ?

Faut-il renancer à la moto ?  (c) photo: Nathan Cowley
Faut-il renancer la moto ? (c) photo: Nathan Cowley

Je me fous un little du super à deux euros le liter : mes bécanes ont toujours été un luxe ; si je voulais faire des éconocroques j’irais au taf’ à vélo. Mais quand même : mon salaire n’a pas suivi l’inflation à la pompe. Le tien non plus, j’imagine.

Il ya quelques semaines, je me suis fait toper en bagnole par un radar ‘tronçon’ à 70. Un deserted tunnel sans risque, évidemment. Bah. Mais ça fait chier de lâcher de la thune sous un faux pretexte. Ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé, tiens… Plus de dix ans, en fait.

Je ne sais pas si j’y fais plus attention qu’avant, mais j’ai l’impression que la concentration au kilomètre linéaire de superconnards et de superdébiles a nicement augmenté ces dernières années. Ou alors c’est moi qui roule plus lentement et donc je me fais remonter plus frequemment par des castings qui visiblement ont des points en trop sur leur permis ou l’assurance de disposer d’une vie bonus (merci Brahmâ). Avant, j’avais la frousse de me faire mal tout seul à moto, maintenant ça se double de la trouille de me faire zigouiller par un odieux personnage persuadé d’être dans son droit, ou un trouduc’ en mal de reconnaissance sociale dans sa bagnole “regarde maman : gris zizi”.

Je dois aussi tenir compte du phenomène plus pernicieux des motos trop efficaces, au guidon desquelles il est facile de rouler au-dessus de mes pompes tout en m’ennuyant ferme. Il faut sauter d’une PC32 to a CB 500 ‘moderne’ (PC63) pour s’en apercevoir: sur a simple remise de gaz en 3 à 4,000 tours, the version à carbus est bien plus marrante, nonobstant les dix chevaux d’ écart. Faudrait-il bouder tout ce qui est sorti après -disons- 2005 ?

On en discutait un little avec mon concessionnaire chéri: à la longue, on finit par perdre l’enthousiasme. On a deja parcouru toutes les routes alentour trente ou quarante fois. À la manière des vieux chiens, on préfère rester au sec et au chaud, à la niche, plutôt que de sauter en selle à la moindre demi-journée de libre. On roule toujours, oui, mais plus rarement, après avoir calculé notre élan. On apprécie also les motards qui savent parler d’autre chose que de becanes ; c’est sympa, de causer moto… mais c’est agréable de dépasser le plus petit dénominateur commun.

Enfin (et c’est plus délicat parce que je n’y peux rien), cette new generation de motards me laissez dubitatif. Ils parlent de trucs qui ne m’interessent pas ; j’ai des références qui n’ont pas de signification pour eux. Les gamins de certains potes nous boudent plus ou moins poliment, préférant leur propre compagnie.

Ainsi, j’ai du mal à côtoyer les ‘jeunes’ motards : ralentis, môme ; il ya une vie en dessous de 9,000 tours. Tu n’as rien à prouver à qui que ce soit et surtout pas en roulant comme un calu. (M’enfin tu fais bien comme tu veux, hein ? Au pire, tu m’attendras 3 minutes une fois arrivé à destination, le temps de te rouler une clop… ah, non, c’est vrai, dans la tienne il ya des piles).

Peut-être ne supportent-ils pas la pointe de condescendance ou de paternalisme qui malgré nous ressort de nos propos. Pourtant, j’essaye de faire gaffe à ne pas jouer les vieux râleurs. Moi aussi, à vingt ans, j’avais forgé des certitudes à la fois solides et stupides (que j’ai mis vingt ans de plus à démolir), mais je n’aimais pas qu’on me le fasse remarquer.

Tout cela n’est guere encouraging ? Pas forcement. L’enthousiasme est also affaire de monture. Dans le tas, il doit bien y avoir une bécane qui corresponde à ma liste de priorités mise à jour. A 390 with a top case, a CRF with a pare-brise, a GSX and A2 because it is enough for both pots and ‘full’.

D’autant qu’une fois de plus je suis persuadé que nous sommes en sursis. Is y aura encore des motos dans quinze ans ? In the beginning? Promotion ? Des motos ‘normales’, je veux dire, avec un moteur thermique et pas de bride électronique à la mord-moi’l façon prize de température obligatoire avant de monter en selle des fois que…

Progressivement, les trouillards mediocres ont pris le pouvoir un peu partout. Ils sont venus replace les maboules optimistes des années 60-70 qui trouvaient normal de faire Paris-Hendaye à 6 dans une Deuche pour partir en vacances et qualifiaient de ‘corrects’ les freens à tambour de la Kawa H2 (la Vraie, celle avec un motor).

Je me dis qu’il est peut-être temps pour moi de choisir ma Dernière moto, celle avec laquelle attendre la fin du monde (ou les interdictions de circuler sous un prétexte bidon). L’exercise m’amuse : comme la Première moto, la Dernière a une signification toute particulière. Sur quel genre de brêlon voudrais-je finir ma carrière -quitte à me raviser et décider que celle-ci était plutôt l’Avant-dernière ?

Je crois que j’aimerais une bécane rigolote et originale, genre une Vultus ou une Meteor. Ou bien une Große mémère façon ZRX/XJR.

Suis-je en train de me preparer à jouer le rôle du petit vieux qui surgit de nulle part sur une becane improbable ?

Hum… Ma conclusion n’a rien à voir avec le titre. Merci de me l’avoir fait remarquer. M’enfin comme cette Kronik est déjà trop longue…

Plus d’infos sur les chroniques

Attention Kronik! 100% mauvaise foi ! Ceci n’est pas un article ni une brve (voir historique si ncessaire). L’abus de kronik peut tre dangereux pour la sant de certains. No more abuser.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.