Finalement, l’usine Stellantis de Douvrin ne produced pas le moteur EB Gen 3

Au course d’une réunion du committee social et économique (CSE) qui a eu lieu ce jeudi matin, le plan d’activité de l’usine Stellantis de Douvrin a été present pour les 3 années qui viennent. Surprise, the motor EB Gen 3 announces the other end of the line that is finalized by the attribute on the double site. Seule the current generation subsistera in the studios at term.



Temps de lecture:
3 mins


La vitesse à laquelle les mutations se succèdent dans l’industrie automobile a des répercussions sur les sites industriels. L’usine de moteurs Stellantis de Douvrin, née en 1970, est condamnée, en raison du choix des pouvoirs publics d’interdire à terme la vente de véhicules thermiques (dès 2035 en Europe) au profit des électriques.

Stellantis et Automotive Cells Company, which builds a Gigafactory de batteries pour voitures électriques juste à côté, it is intended for creating des passerelles d’une société à l’autre. Depuis quelques mois, la stratégie de Stellantis est d’juster la charge de travail de l’usine de Douvrin pour “synchroniser” la baisse des volumes de moteurs thermiques et la montée en puissance de la future Gigafactory, à partir de 2023.

Le plan de Stellantis suits his course… with quelques soubresauts. Fin February 2021, le groupe confirmait que le successeur du moteur EP, à l’époque uniquement produit à Douvrin, serait fabriqué à l’avenir en Hongrie. Un choc auquel a succédé une importante mobilization. Au même moment, Stellantis devait décider si oui ou non il allait attribute à Douvrin, en 2023, une partie de la fabrication du moteur EB Gen 3, successeur du petit trois-cylindres essence déjà produit sur place. La bonne nouvelle tombait quelques jours plus tard, mi-avril. C’était oui. Un peu plus d’un an plus tard, c’est finalement non.


“Liberer des Compétences”

Le revirement a été annoncé ce jeudi matin, au cours d’une réunion de comité social et économique (CSE), où a été présenté le plan d’activité pour les années 2023 à 2025. L’arrêt de production du moteur DV-R Est repoussé a juillet 2023. « On a été plus précis sur la façon dont voulait arrêter nos lignes d’usinage du DV-R, de manière à liberer des compétences pour ACC », souligne Olivier Roffidal, le directeur du site. C’était aussi prévu : la fin du moteur EP à Douvrin, c’est pour fin 2024. Là encore, des precisions ont été données sur les modalités d’arrêt des lignes. « L’objectif: find a solution for chacun des salariés », Selon Olivier Roffidal.

Rest le cas du moteur EB. Son évolution Gen 3, ne sera donc pas produite à Douvrin. « Stellantis a annoncé ne plus vendre de voitures particulières avec un moteur thermique en Europe en 2030, et la Commission européenne a annoncé l’interdiction de vente de véhicules thermiques en 2035. Tout ça accélère le mouvement côté véhicule électrique et la décroissance du thermique », justifie Olivier Roffidal. Consequence : « On poursuit the production du moteur EB Gen 2 en ajoutant une référence fabriquée en Pologne, permettant de régler notre volume pour satisfaire les besoins d’ACC. » Autrement dit, en 2025, seule la famille de moteurs EB Gen 2, vieillissante et sur le déclin, sera fabriquée à Douvrin, pour a volume estimé à 200 000 units cette année-là, against 575 000 moteurs produits, toutes familles confondues, in 2021.

Les reactions des organizations syndicales a suivre dans une prochaine edition.





lire also

Automobiles : 270 employees créés at Ruitz

Bigot Materials at Steps face at the flambée des prix

Bully-les-Mines : l’assureur a créé une agency dans le metavers



Poursuivez your lecture on the subject(s) :

Économie et finances Industrie automobile Automobile Douvrin (62138, Pas-de-Calais) Commission européenne

Ouvrir La Voix ..
IL faudrait dans ce sens réfléchir à la TVA l’impôt le plus inégalitaire… En ce qui concerne les producteurs, il faut effectivement les payer au jus …lire plus

Leave a Reply

Your email address will not be published.